Accéder à votre compte

Le nom d'usager ou le mot de passe ne correspondent pas.
Veuillez réessayer.

Aide pour gérer les animaux dans les logements

Vous êtes propriétaire de logements? Autorisez-vous vos locataires à avoir des animaux domestiques? Quelle que soit votre politique actuelle, vous trouverez dans cette section des éléments de réflexion pour favoriser la cohabitation harmonieuse avec les animaux.

 

Animaux et rentabilité

Des piles de monnaie ascendantes pour indiquer l'augmentation du profit
Les propriétaires de logement qui manifestent de l’ouverture à l’égard des animaux de compagnie se dotent d’un avantage concurrentiel de taille. Ouvrir la porte à tous les excellents locataires qui ont des animaux semble entraîner un taux d’occupation des logements plus élevé et un taux de rotation des locataires plus faible.

De plus, parce qu’ils se sont investis à trouver un logement où vivre avec leur animal, le respect des règles établies peut devenir un enjeu particulièrement stratégique pour ces locataires. Ils savent que c’est ainsi qu’ils pourront continuer à bénéficier du privilège de vivre avec leur animal de compagnie dans leur logement.

 

Gestion des animaux dans les logements

Discussion entre le propriétaire et sa locataire ainsi qu'un homme qui joue avec un chien

Les règles et les balises claires sont la base d’une cohabitation harmonieuse avec les animaux. Pour éviter les problèmes, rien de tel que de définir dès le départ un cadre clair à l’intérieur duquel les animaux de compagnie pourront être acceptés dans vos logements. Nous vous suggérons quelques thèmes à explorer en vue d’intégrer les clauses que vous jugez pertinentes dans une annexe au bail ou à même les règlements de votre immeuble.

Le nombre d’animaux permis. Il est sage de limiter le nombre d’animaux qui peut être gardé dans un logement. Toutefois, comme les animaux de compagnie aiment la plupart du temps vivre avec l’un de leurs semblables et se tenir compagnie mutuellement lorsque leur gardien s’absente, il n’est pas nécessairement souhaitable d’établir une limite stricte d’un animal par logement. La plupart des municipalités ont d’ailleurs un règlement indiquant le nombre d’animaux de compagnie autorisés par unité d’habitation.

Les espèces animales permises. Souvent, les propriétaires de logement qui ont une ouverture à l’égard des animaux de compagnie identifient les espèces animales spécifiques qu’ils acceptent (ex. : chats, chiens, petits rongeurs, poissons et oiseaux de cage). Fait à noter : la race ou la taille d’un chien ne détermine pas son tempérament ou sa capacité à vivre paisiblement dans un logement. L’idéal est donc de rencontrer l’animal et d’observer directement son niveau d’énergie et ses bonnes manières.

La stérilisation. Nous suggérons fortement d’exiger que les chiens et les chats soient stérilisés. Les animaux stérilisés sont plus calmes et beaucoup moins susceptibles de causer des nuisances par des vocalises ou du marquage de territoire. De plus, il est rassurant de savoir que votre logement ne risque pas de devenir subitement le lieu de vie d’une portée de chiots ou de chatons. Les seules exceptions à cette règle devraient être les animaux âgés de moins de 6 mois et ceux qui sont trop vieux ou malades (un billet du vétérinaire peut témoigner au besoin de ces deux derniers points).

Les endroits où les animaux sont permis sur la propriété. Il peut s’avérer pertinent de délimiter les zones où sont autorisés les animaux.

Dans la section « Trucs et astuces de recherche d’appartement », plusieurs éléments sont proposés aux locataires en lien avec la garde d’animaux responsable dans un logement, dont la signature d’une entente de responsabilité et une rencontre avec l’animal qui vivrait dans votre logement. Nous vous invitons donc à encourager les locataires potentiels qui ont des animaux à mettre en application les approches qui y sont proposées.

 

Lois et règlements

La vie en société avec les animaux de compagnie est encadrée par plusieurs lois et règlements. Les locataires y sont bien sûr eux aussi assujetti(e)s, et les éventuels problèmes qui pourraient survenir peuvent, dans bien des cas, être traités au moyen de ces outils législatifs.

Que dois-je faire si un animal cause des nuisances dans l’un de mes logements? En général, les règlements municipaux traitent des nuisances occasionnées par la garde d’un animal domestique. Si vous êtes aux prises avec un tel problème, contactez l’organisme responsable de l’application des dispositions du règlement de votre municipalité qui concernent les animaux de compagnie.

Que dois-je faire s’il y a des animaux négligés ou abandonnés dans mon immeuble?

Si vous avez des craintes quant à la sécurité ou au bien-être d’un animal qui s’y trouve, communiquez immédiatement avec la SPA ou SPCA qui dessert votre région.

 

 

Pour les propriétaires, il y a donc plusieurs manières de bien vivre la location d’appartements à des gens possédant un animal de compagnie.

***Ces textes proviennent de la Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie.

Laisser un commentaire

Les champs suivis d'un astérisque (*) sont obligatoires.