Accéder à votre compte

X

Protégez-vous Assurez-vous que l'URL indiquée dans votre navigateur commence toujours par https://appartmap.com

LA COLOCATION: Mode d’emploi–Cadre de vie

Vous venez de rencontrer la personne qui pourra partager votre appartement; c’est sûr, tout se passera bien puisque vous vous entendez très bien au travail ou dans votre école, vous plaisantez ensemble durant les pauses, vous avez un cercle d’amis communs avec lesquels vous traînez parfois dans les cafés. Bref ! Vous la connaissez bien et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Vous proposez donc à cette personne que vous connaissez bien de partager un logement et de devenir de vrais « colocataires ».

Pas si vite ! Cette personne est peut-être la bonne, mais elle peut tout aussi bien se révéler la pire des colocataires. L’histoire s’est déjà vue plus d’une fois…

Avant toute chose, vous devez « sonder » votre éventuel futur colocataire sur une foule de domaines, allant des possibilités financières au plan de l’éducation, en passant par les habitudes de vie, les goûts musicaux ou même ses habitudes culinaires et bien d’autres encore. Car en fait, le succès d’une colocation est avant tout une question d’équilibre et de respect.

Appartmap-recherche colocataire-Jeune fille cherche colocataire-Appartmap.com

  

Choix du (de la) partenaire de colocation

Toute cohabitation est possible si le choix du ou de la partenaire est bon. Quelque soit votre sexe, puisque la colocation dont il est question suppose que vous ne formez pas un couple, que vous cohabitiez avec un homme ou avec une femme suppose les mêmes exigences et le même respect de l’autre. En l’absence d’une véritable étude préalable de la future colocation telle que la suite vous le suggérera, vous ne saurez malheureusement pas, avant de l’avoir vécue quelques mois, si une cohabitation  simple, paisible et harmonieuse est possible. Cette étude constituera une première garantie de réussite.

Si vous vous préparez à entrer dans un logement meublé, les questions d’ameublement seront mineures mais néanmoins existantes. La télévision par exemple est rarement fournie.

Si vous pensez intégrer un logement non meublé, vous apporterez les meubles destinés à votre chambre en fonction de ce que vous possédez, de ce qu’on vous donne ou de ce que vous trouvez et vous les disposerez comme vous l’entendez, sans avoir à en référer à votre futur colocataire. C’est tout simple. Mais qui fournira les meubles des « pièces à vivre » ? Canapé, fauteuil, table de salon, salle à manger, télévision, laveuse, sécheuse seront fournis par l’un d’entre vous mais utilisés par les deux colocataires. Le tout sera-t-il fourni par la même personne ou parviendrez-vous à partager les apports mobiliers (dont vous devez faire la liste) ou, si vous seul fournissez ce mobilier, le ferez-vous sans contrepartie? Pensez à régler cette question avant de signer quoi que ce soit. Admettons maintenant que ce soit chose faite.

 

Montant du loyer.

Même si vous figurez ensemble en tant que titulaire au bail, de façon générale les propriétaires préfèrent percevoir le loyer d’un seul tenant, surtout s’il est stipulé que vous êtes solidairement responsable du paiement de la totalité du loyer. Qui fera un chèque global? Si c’est vous, êtes-vous sûr de pouvoir récupérer la part de votre colocataire ? Qui se chargera de collecter à temps la part de chacun, si le loyer est payé en espèces? Quels sont les revenus de votre futur colocataire? Sera-t-il capable de payer sa part du loyer sur toute la durée du bail? Ne perdez pas de vue le fait que, dans le cas d’un loyer solidaire, vous devrez payer la sienne s’il ne peut pas le faire…

Colocation paiement des comptes-Appartmap.com

Dépenses générales.

Viennent ensuite les fournitures générales telles que l’électricité, internet le téléphone et la télévision. Vous devez vous mettre d’accord non seulement sur le fournisseur, mais aussi sur qui prendra le contrat à son nom. À titre d’exemple, sachez qu’Hydro Québec ne voudra connaître qu’un seul interlocuteur. Si c’est vous, êtes-vous sûr de pouvoir récupérer la quote-part de votre colocataire sans aucun problème ? Même si, après renseignement, vous avez une idée du futur montant de votre facture, n’ayez pas peur de signer et de faire signer par votre futur colocataire, une entente stipulant un partage égal des différentes factures inhérentes à la consommation du logement, quel que soit le montant des factures en question. Vous pourriez avoir des surprises, notamment pendant les mois d’hiver rigoureux.

Si toutes ces précautions sont prises, vous êtes en bonne voie pour réussir votre future colocation, à condition toutefois de conserver la même rigueur concernant l’étude de la vie quotidienne qui fera l’objet d’une prochaine approche.

 

Pour lire d’autres astuces sur la colocation: La colocation trucs et astuces

 

Laisser un commentaire

Les champs suivis d'un astérisque (*) sont obligatoires.